Les huiles végétales vierge

Huiles végétales vierges, macérats huileux, quelle différence ?

Posté dans : Blog, Conseille | 0

Huile de carotte, huile d’olive, huile de millepertuis, le mot « huile » recouvre sous une même appellation des produits différents aux propriétés différentes. Certaines huiles, comme l’huile de carotte, sont ainsi appelée « huile » à tort car il s’agit en fait de macérat huileux.

Les huiles végétales vierge
Les huiles végétales vierges sont obtenues généralement lors de la première pression à froid du végétal par un procédé mécanique, d’où leur dénomination complètes : huile végétale de première pression à froid sans additif. Toutefois certaines huiles comme celles de maïs ou de pépins de raisin, nécessite un léger chauffage à la vapeur qui ne dépasse jamais 50 °C.
Les huiles qui portent cette dénomination sont pures, ne subissent aucun autre traitement et ne contiennent aucun additif. La composition de l’huile doit donc être à 100% composée de l’huile du végétal.

Le procédé d’extraction mécanique produisent un résidu appelé «tourteau» qui contient encore environ 20% d’huile qui sont donc perdus. C’est pourquoi les huiles vierges de première pression à froid sont généralement plus onéreuse.

Par opposition, les huiles industrielles sont appelées « huiles raffinées », le processus de raffinage permettant aux industriels d’extrairent quasiment 100% de l’huile des végétaux par des processus de chauffages, de processus de raffinage ou bien encore des processus chimiques destinés à extraire l’huile des tourteaux.

Les huiles de première pression à froid conservent ainsi tous les nutriments des végétaux et ont généralement une couleur et un gout plus marqué que les huiles industrielles.

Les principales huiles végétales vierges sont :
huile d’olive
huile d’amande douce
huile d’avocat
huile de bourrache
huile de chanvre
huile de macadamia
huile de nigelle
huile d’onagre
huile de ricin
huile de pépins de raisins
Huile de rose musquée
huile de rosier muscat
huile de sésame
huile de noisette
huile de jojoba
huile de karité
huile de neem
huile d’argan

huile de moringa (extrait des graines de moringa)
huile carapa andiroba Guyneisis
Lorsqu’elles sont de qualité biologique, les huiles végétales vierge de première pression à froid doivent être extraites de plantes issues de l’agriculture biologique.

Les macérats huileux
Les macérats huileux sont obtenu quant à eux en faisant macérer un végétal dans une huile végétale vierge. Le résultat de cette macération est ensuite filtré. Le produit résultat est souvent appelé huile, mais en fait il s’agit bien d’un macérat dont l’ingrédient principal est l’huile ayant servis support.

Ainsi, une huile de carotte contient principalement 80% d’huile support, généralement de l’huile de tournesol et 20% de carotte.

Les principaux macérâts huileux sont :
Huile de carotte
Huile de millepertuis
Huile de calendula
Huile d’arnica
Huile de Centellas Asiatisa
Huile de figue de barbarie
Huile de pâquerette
Huile de thym
Huile de persil

huile hibiscus (ou bissap)

huile moringa ( existe en macérât huileux de poudre de feuilles de moringa)

 

Pour être de qualité biologique, les macérâts huileux bio doivent être issus de la macération de plantes biologiques ou issues de l’agriculture biologique et d’huiles végétales vierges elles-mêmes issues de l’agriculture biologiques.

Cheveux, bouclés, frisés naturels : Coloration

Posté dans : Beauté, Blog, Conseille, Soins | 0

Une coloration capillaire est une solution largement adoptée par les femmes désireuses de couvrir leurs cheveux blancs, ou tout simplement de changer de tête.
Cependant, avant de se lancer dans une coloration, quelques précautions et conseils sont à prendre en compte.
Les produits de coloration contiennent des agents alcalins qui écartent les écailles de vos cheveux, mais aussi de l’oxydant. Il est donc important d’appliquer une coloration sur une chevelure saine et en bonne santé pour de ne pas trop l’endommager.

De plus certaines colorations entrainent une modification de la structure du cheveu.
Je vois beaucoup de filles dire qu’elles ont les cheveux naturels après une coloration Les produits de coloration peuvent aggraver les sensations de brûlures ou de démangeaisons des cuirs chevelus irrités. De même, une coloration faite sur des cheveux très abîmés ne fera qu’endommager davantage leurs écailles et favorisera l’apparition de fourches et de cassures Coloration avec ou sans ammoniaque.
 L’ammoniaque est un produit chimique qui permet d’ouvrir l’écaille des cheveux pour mieux faire pénétrer les pigments de la coloration. Attention cependant à ne pas considérer les colorations estampilléessans ammoniaque” inoffensive pour les cheveux. Ces dernières utilisent également des produits qui, même s’ils sont moins forts que l’ammoniaque, restent agressifs pour votre chevelure.

Partir sur de bonnes bases Quelques jours avant votre coloration, protégez vos cheveux en faisant des masques et en appliquant de l’huile ricin  (Lwil Mascréti) sur vos longueurs.  Attention aux allergies Pour les colorations maison, il est impératif d’effectuer un test avant l’application de son produit pour s’assurer de ne pas faire de réaction allergique. Pour cela, il suffit d’appliquer un peu de mélange colorant sur la saignée du bras (le pli de l’avant-bras) ou derrière l’oreille et d’attendre 48 heures afin de voir si des effets indésirables se manifestent (démangeaisons, gonflement, brûlures).Il existe plusieurs types de coloration :

*Coloration permanente C’est la plus agressive car elle pénètre à l’intérieur du cortex du cheveu, mais c’est aussi la plus radicale et résistante aux shampoings. Elle peut être précédée d’une décoloration si on a les cheveux très foncés, mais elle est suivie d’une coloration semi permanentée pour avoir une nuance bien plus claire. La coloration permanentée doit être minutieusement neutralisée par un shampooing ou un baume légèrement acide Cette coloration permet de mieux pour celles qui ont des cheveux blancs.

*Coloration semi-permanente NB: Attention à la coloration “demi-permanente” qui elle pénètre légèrement dans le cortex et reste plus longtemps. Ce qui entraine une modification de la structure physique de cheveu. Elle dure généralement entre 4 et 7 semaines selon la marque, et s’estompe après plusieurs shampoings. Elle ne pénètre pas le cortex du cheveu, elle ne fait qu’enrober le cheveu en lui apportant des reflets (pour les cheveux très foncés) ou pour redonner un peu de vie à votre couleur naturelle sans radicalement changer de ton (sauf pour les cheveux très clairs). Coloration nouvelle génération Il s’agit du mascara capillaire, du feutre capillaire, ou poudre Les spray colorant etc …elles sont dans la catégorie des colorations semi-permanentes mais ne résistent généralement pas au shampoing donc de très courte durée et les moins agressives. Peu importe le type de coloration utilisé il est important d’avoir avoir une bonne routine capillaire avec des soins spécifique. Une coloration entraine souvent un dessèchement du cheveu et les rendre poreux et fragiles vos cheveux deviennent de plus en plus fragiles. Vous ferez non seulement des soins pour entretenir la couleur et sublimer la brillance des cheveux, mais aussi pour protéger la tige capillaire.
Favorisez des shampooings spéciales cheveux colorés, donc doux et nutritifs.
L’idéal c’est d’avoir une routine que vous respecterez constamment.

Comment préserver ses cheveux pendant et après la coloration ?

Précautions d’application Lors d’une coloration maison, le port de gants est nécessaire pour protéger vos mains des agents chimiques. Il est également possible de protéger la peau du contour de son crâne en y appliquant une couche de crème hydratante à base d’huile ou beurre de karité et de cellulose. De cette façon, la peau ne sera ni agressée ni colorée en cas de débordement.  Entretien des cheveux colorés.
Pour préserver une jolie couleur tout en protégeant ses cheveux, il est important de les hydrater régulièrement avec des masques spécialement dédiés à cet usage. Tous les quinze jours environ, on se fait un masque nourrissant, faites les bains d’huile légèrement tiède. Il est important de nourrir et réparer la cuticule endommagée par les agents oxydant de votre coloration, les cheveux seront lisses et soyeux, casseront moins. Chaque semaine, on procède à notre shampooing habituel, en n’oubliant pas l’après-shampooing. De préférence spécifique aux cheveux colorés, car un shampooing basique estomperait très vite la couleur. Et enfin, tous les jours, hydratez vos cheveux à l’aide de sérum et lait capillaire riche en agent émollient et hydratant gainant.

N’oubliez pas qu’une coloration va entrainer une modification sur la structure de la tige capillaire, il est  recommandé d’introduire  un apport en protéines dans votre routine capillaire. Parce que la structure  du cheveu est constitué à plus de 80% de protéines Les protéines sont donc plus qu’importantes, car elles contribuent à « la force et à l’élasticité des cheveux ».

 

Quelques produits que je vous invite à découvrir en cliquant sur la photo

 

          

 

Miss Tricia